3 conseils pratiques pour agir contre le sexisme ordinaire au travail #RDVBAM

À l’occasion de la journée de la femme et du challenge #RDVBAM du mois de mars, j’ai décidé d’aborder un sujet délicat : celui du sexisme en entreprise. à mon avis il y a deux défis : savoir l’identifier et savoir comment réagir. Je serai ravie d’échanger avec vous dans les commentaires sur ce sujet.

sexisme ordinaire au travail

Le sexisme en entreprise : mon expérience

Il y a quelques années, dans l’un des postes précédents, j’ai été désignée comme experte au sein de l’équipe d’un projet transversal stratégique pour l’entreprise. Lors de la première réunion de l’équipe, j’ai noté que j’étais la seule femme ayant un rôle d’experte autour de la table. La seule autre femme présente était la coordinatrice du projet, chargée de prendre les notes et de rédiger le compte rendu.

Au début, je pensais qu’évoluer dans un milieu essentiellement masculin ne poserait pas de problème. La qualité de mon travail et mes bons résultats avaient incité mon manager à me proposer pour ce projet et mes compétences étaient reconnues et respectées dans toute l’entreprise. Pour moi, le fait d’être la seule femme autour de la table était anecdotique. J’étais sûre que cela n’aurait aucune influence sur le déroulement du projet.

Je me trompais.

Qu’est-ce que le sexisme ordinaire ?

Même au sein des entreprises dans lesquelles la parité est respectée, celles où le département RH insiste sur un traitement égalitaire et où les comportements discriminatoires ne sont ni tolérés ni pratiqués, vous pouvez être victime de sexisme. D’ailleurs, c’est encore pire lorsque ce sexisme est insidieux et caché derrière une attitude polie et courtoise. Cela n’a plus rien à voir avec une main aux fesses ou une blague bien lourde, faciles à repérer et à sanctionner.

C’est ce que l’on appelle le sexisme ordinaire.

Le sexisme ordinaire se définit comme l’ensemble des attitudes, propos et comportements fondés sur des stéréotypes de sexe, et qui, bien qu’en apparence anodins, ont pour objet ou pour effet, de façon consciente ou inconsciente, de délégitimer et d’inférioriser les femmes, de façon insidieuse voire bienveillante. Il se manifeste au quotidien, par exemple, à travers des blagues et commentaires sexistes, des stéréotypes négatifs, des marques d’irrespect, des pratiques d’exclusion.  (Source : Dossier de presse de l’action du gouvernenment « Agir contre le sexisme au travail » du 24 nov. 2016).

Je pense que la plupart du temps, le sexisme ordinaire ne part pas forcément d’une intention malveillante ou d’une volonté de rabaisser les femmes. Il est simplement le reflet de comportements et de valeurs ancrées dans la société, bien au-delà du monde professionnel.  Par votre attitude et vos réactions aux manifestations de sexisme en entreprise, vous pouvez contribuer à faire évoluer les mentalités.

Voici quelques exemples de manifestation de sexisme ordinaire en entreprise, ainsi que des astuces sur la manière de réagir. N’hésitez pas à partager les vôtres dans les commentaires.

Exemples de sexisme ordinaire au travail

Soyez attentive aux situations dans lesquelles le sexisme se manifeste en entreprise, et réagissez d’une manière appropriée.

La répartition des tâches lors du travail en équipe

Portez attention à la nature des tâches que l’on vous confie ou qui semblent vous revenir de manière naturelle dans le cadre d’un projet en équipe. Sont-elles en adéquation avec votre poste, vos responsabilités, vos compétences et surtout, votre rôle au sein de l’équipe et du projet ? Remarquez-vous une tendance à faire effectuer aux femmes des travaux de moindre importance ou encore qui ne devraient pas leur revenir automatiquement, comme par exemple aller chercher les cafés pour tout le monde lors d’une réunion, prendre en charge la réalisation de travaux de recherche préparatoires minutieux et chronophages ou la rédaction des compte-rendus ?  

Comment réagir

Clarifiez immédiatement la situation et n’acceptez pas toutes les corvées sans broncher. Proposez avec tact une solution qui vous paraît plus pertinente et qui permet au groupe de résoudre son problème, sans que vous ne soyez lésée. Proposez par exemple de répartir la charge de travail entre plusieurs membres de l’équipe ou d’effectuer la tâche à tour de rôle. Vous montrez que vous êtes prête à vous investir dans le travail de groupe, mais pas à porter seule la charge des travaux chronophages/sans valeur ajoutée. 

L’implication lors de la prise de décision

Lors de réunions au sein desquelles des décisions stratégiques sont prises, il peut être compliqué en tant que seule femme de faire entendre sa voix et faire peser son expertise dans la balance.

Il arrive parfois qu’une femme fasse part d’une idée lors d’une réunion et que celle-ci soit tout simplement ignorée. Plus tard, un homme reformule la même idée en d’autres termes. Cette dernière est alors immédiatement acceptée par le groupe et intégrée à la discussion.

Comment réagir

Lorsque vous présentez vos idées, faites appel à des techniques de communication pour avoir plus de prestance. Face à des interlocuteurs masculins, il sera extrêmement important d’avoir une voix grave, basse, posée. Parlez lentement en articulant, pour donner du poids à vos propos indépendamment de leur contenu. Entraînez-vous devant le miroir.

Apprenez à réagir lorsque l’on vous coupe la parole ou lorsque l’on essaie de diminuer la valeur de vos propos. Si quelqu’un rebondit sur votre idée, reprenez la direction des opérations : « Merci de souligner ou d’appuyer cette idée. » Puis développez.  

Les attaques frontales

Celles-ci sont généralement le fait d’une personne en particulier qui aura une attitude  « activement » sexiste. Par exemple, elle fera des remarques déplacées sur votre apparence en public, diminuera la valeur de vos propos en réunion, etc. Vous remarquerez très vite ce comportement si vous en êtes la cible.

Comment réagir

Ne vous laissez pas intimider. Ne perdez pas votre sang froid sur le moment, cela pourrait vous décrédibiliser. Cependant, ne laissez surtout pas passer ce comportement.  Prenez à part la personne concernée à la fin de la réunion et clarifiez la situation. Dites par exemple : « je me suis sentie mal à l’aise lorsque tu as fait cette remarque, quelle était ton intention ? » Montrez que vous ne tolérez pas de comportement déplacé. Faites intervenir un supérieur hiérarchique ou le département des ressources humaines si nécessaire. 

L’importance de l’apparence

Un dernier conseil : ne négligez pas l’impact de votre apparence. Le choix de vos vêtements et des couleurs vous aidera à vous affirmer dans un milieu professionnel à dominance masculine. Misez sur des vêtements dans lesquels vous dégagez une autorité naturelle. 

Attention aux compliments faits par des hommes dans le cadre du travail. À vous de voir s’ils sont sincères ou s’ils sont employés pour vous réduire au rang de jolie poupée. Si c’est le cas, ignorez le « compliment », ne remerciez pas, et embrayez sur un sujet professionnel. 

Bon à savoir

Le gouvernement a lancé fin 2016 une campagne #SexismePasNotreGenre, qui prend fin mercredi 8 mars 2017. Des initiatives et actions ont été lancées dans diverses structures pour agir contre le sexisme en entreprise, qu’il s’agisse de sexisme ordinaire ou de formes allant plus loin telles que le harcèlement sexuel. Tous les événements sont regroupés dans un agenda accessible en ligne. 

Êtes-vous parfois victime de sexisme au travail ? Comment réagissez-vous ?

Voici les blogs et chaînes YouTube des autres participantes au #RDVBAMChallenge du mois de mars. Allez vite découvrir leurs articles et vidéos sur le thème de la Journée de la Femme !

#RDVBAM Challange mars 2017 journée de la femmeElisamodish : http://elisamodish.fr/
Un Huit Mars : http://unhuitmars.blogspot.fr/
That’s So Mouss : https://thatsomouss.blog/
Mlle Vidova : http://mllevidova.fr/
Le Carnet de Cerise : http://lecarnetdecerise.com/
Deadlines & Dresses : http://deadlines-dresses.com/
Grace Minlibe : https://graceminlibe.wordpress.com/
Titty Beauty : https://www.youtube.com/channel/UCWsr44cmrGKy8n-svUfekdw?app=desktop
Lisenailsart : http://lisenailsart.blogspot.fr/
Lovely Colibri : http://www.lovelycolibri.com/

Mélanie

Moi c'est Mélanie, 30 ans. Après l'obtention de mon master en droit des affaires, je me suis expatriée en Allemagne, où j'occupe actuellement un poste de management dans l'e-commerce. Je saisis toutes les occasions de me développer professionnellement, sans délaisser mon goût pour la mode et le shopping. Mon dressing est un mélange de basiques intemporels, grands classiques du vestiaire professionnel, et de pièces extravagantes à la pointe des dernières tendances.

13 Comments
  1. Hello ! Très bel article. Je suis encore étudiante, j’ai déjà eu quelques petits jobs à côté de mes études mais aucun où j’aurais été victime de sexisme.
    En tout cas, c’est bien d’être avertie, d’être consciente que ça existe et que dans quelques années je peux moi aussi, être confrontée à ça.

  2. Très bel article … je ne me souviens pas avoir été victime de sexisme au travail … je suis souvent complimentée pour mes tenues ou mes cheveux, mais je n’ai jamais l’impression que c’est pour me placer au rang du tais-toi et sois belle …
    En tout cas, je ne suis qu’au début de ma carrière, je tendrai l’oreille et ouvrirai les yeux. Au cas ou, je reviendrai ici pour relire ton article !
    À bientôt !

  3. Pour avoir été militaire pendant 9 ans, entouré d’hommes j’ai été souvent confronté au sexisme. Je me suis battue chaque jour pour y faire ma place et prouver que j’étais aussi capable qu’un homme. Mais ce combat à duré toute le long de ma carrière car même si on se fait une place, il faut continuer à prouver toujours plus!
    Malheureusement à l’armée c’est un milieu fermé… et on ne peut pas se faire entendre….

    Tes conseils sont tops et aideront beaucoup de femmes !

    Bisous
    Sabrina
    http://www.espritmodebysabrina.fr

    1. Merci pour le partage de ton témoignage. Dans certains milieux c’est plus dur que d’autres. Bravo pour ton courage, ta lutte ouvre sans doute la voie à d’autres jeunes femmes ambitieuses !

  4. Je n’ai pas été victime de sexisme au travail mais je trouve tes conseils très avisés et j’espère que ça pourra aider les femmes qui en font les frais.

Leave a Reply

Your email address will not be published.