7 conseils pour se former en autodidacte

Le job de vos rêves exige de parler anglais couramment et vous n’avez pas pratiqué depuis votre obtention du bac il y a 5 ans ?  Vous en avez assez de devoir attendre que votre collègue trouve enfin 5 minutes à vous accorder pour vous aider à configurer un tableau Excel ? C’est le moment de réfléshir à se former en autodidacte. Voici comment y arriver sans vous décourager en cours de route.

se former en autodidacte

1 Avoir un objectif concret et réaliste

Se former en autodidacte demande de la discipline et des sacrifices, ne serait-ce que celui de votre temps libre. Il est donc très important d’avoir un objectif concret en vue, de préférence à court ou moyen terme. 

Cet objectif doit également être réaliste si vous ne voulez pas vous décourager rapidement. Il est tout à fait possible de rafraîchir son anglais en quelques semaines, voire quelques jours si l’on dispose de bases solides. Par contre, il est quasiment impossible d’envisager parler couramment russe en un mois en partant de zéro.

Si vous voulez postuler pour un job ou la condition numéro un est de posséder 3 ans d’expérience avec l’utilisation quotidienne d’Excel, se former en autodidacte pendant quelques semaines, même intensément, risque de ne pas suffire pour obtenir le job.

2 Se créer un espace de travail agréable

L’espace de travail est un point crucial pour arriver à se former en autodidacte. Vous allez sans doute devoir travailler depuis chez vous ; c’est une nouvelle activité à intégrer dans votre appartement ou maison. Mon conseil est d’aménager un espace dédié au travail : un coin de bureau, un fauteuil, une étagère, voire une pièce entière si vous avez la chance de disposer de la place nécessaire. Cela permet de se concentrer plus facilement, car idéalement, cet espace est aménagé de manière à limiter les distractions. Le fait d’avoir un espace dédié au travail permet de faire plus facilement la coupure après avoir travaillé. Cela fonctionne même si vous disposez de peu de place dans votre logement.

Lorsque j’ai démarré ce blog, j’ai fait l’acquisition d’un petit bureau premier prix chez Ikea ainsi que d’une étagère sur laquelle je range tous les livres, documents etc liés au blog. J’ai également une chaise longue avec une petite table sur laquelle se trouvent toujours des fluos, un carnet et un stylo, ainsi qu’une pile de magazines. Ce coin lecture et ce petit bout de bureau sont dédiés au blog et à tout ce qui s’y rattache, notamment l’acquisition de nouvelles connaissances techniques et marketing et la recherche d’inspiration. Ils sont placés dans mon salon de manière à ce que l’écran de la TV ne soit pas dans mon champ de vision. Le simple fait de changer de place et d’aller m’assoir par exemple sur le canapé me permet de marquer la coupure et de passer à une autre activité. Par ailleurs, je m’interdis de travailler sur mon ordinateur portable depuis mon lit ou mon canapé. Si vous disposez d’une pièce séparée pour aménager votre bureau, c’est encore mieux.

se former en autodidacte bureauCet espace doit également vous donner envie de travailler. De la couleur vive comme par exemple quelques touches de jaune ou de orange dans la déco peuvent vous remotiver et vous insuffler de l’énergie. Une plante verte peut également rendre l’atmosphère de travail plus agréable. À vous de voir ce qui vous convient le mieux. Si vous manquez d’inspiration, faites une recherche sur Pinterest pour les mots « bureau » ou « home office ». Une seule règle : l’endroit dédié à votre projet de formation en autodidacte doit vous donner envie de vous y mettre et d’y passer du temps.

3 Trouver le support adapté pour se former en autodidacte

Deux aspects à considérer pour le choix du support de formation : votre emploi du temps et la méthode d’apprentissage la plus efficace pour vous.

Plusieurs méthodes d’apprentissage sont disponibles pour assimiler des connaissances. Certaines seront peut-être plus efficaces que d’autres pour vous. Par exemple, pour retenir le vocabulaire d’une langue étrangère, certains auront besoin d’écrire plusieurs fois le mot, d’autres de le prononcer à voix haute, alors qu’il suffit pour d’autres de le lire plusieurs fois pour le mémoriser. Certains se souviendront de ce mot en le liant au contexte dans lequel ils l’ont appris.  Retenez-vous mieux ce que vous lisez ou alors ce que vous entendez ? Cet article vous propose de faire un test pour découvrir votre type d’apprentissage. Au-delà de cette répartition théorique des types d’apprentissage, vous pouvez simplement analyser vos expériences d’apprentissage passées et vous demander ce qui a bien fonctionné pour vous. Avez-vous besoin d’une dynamique de groupe pour vous motiver ? Préférez-vous vous isoler ? Êtes-vous capable d’apprendre sur le tas ou avez-vous besoin d’une base théorique ?

Au-delà de la méthode adéquate, le support choisi pour se former en autodidacte doit pouvoir s’intégrer à votre emploi du temps. A quel moment pouvez-vous acquérir des connaissances au calme ? Dans les transports en commun ? En voiture ? Chez vous, tôt le matin ou plus tard dans la soirée ? Pendant votre pause de midi ? Le dimanche après midi ? Une heure chaque soir après le travail ? Avez-vous des temps morts dans vos journées (ex : temps passé en salle d’attente, période creuse au travail etc.) que vous pourriez mettre à profit ?

Vous devez également naturellement prendre en compte l’étendue de l’offre de supports d’apprentissage pour les connaissances que vous souhaitez acquérir. Existe-t-il des cours en ligne, des ouvrages de référence, des formations courtes etc. ? Quelle est la qualité de ces formations ? Quelles formations ont effectué les personnes dont le profil LinkedIn indique qu’elles possèdent les compétences que vous souhaitez acquérir ? La formation que vous envisagez permet-elle d’obtenir un certificat reconnu ?

Votre budget joue aussi un rôle dans la décision. Se former en autodidacte ne coûte pas forcément cher, mais ce ne sera jamais complètement gratuit. Prévoyez donc un budget pour les livres, éventuellement un ordinateur, une liseuse etc. Il existe des formations gratuites, mais celle qui vous intéressera ou vous conviendra nécessitera peut-être un petit investissement.

Répondre à ces questions simples en tenant compte des paramètres temps, budget, méthode d’apprentissage et disponibilité des supports vous aidera à opter pour un cours privé, un e-book, un cours par e-mail, un ouvrage papier, une application ou encore des CD à écouter pendant vos trajets.

4 Réserver du temps  pour se former en autodidacte

Pour arriver à se former en autodidacte, il est essentiel d’en faire une priorité dans votre emploi du temps. Si vous attendez d’avoir achevé toutes vos activités habituelles de la journée ou du week-end avant de commencer, vous n’arriverez pas à atteindre rapidement vos objectifs et vous risquez de vous décourager en cours de route. Vous arriviez déjà à occuper vos journées avant de démarrer votre projet. Vous allez donc devoir libérer du temps et renoncer à certaines activités. Si vous vous êtes fixé un objectif concret à court ou moyen terme, il sera plus facile de faire ce sacrifice, sachant qu’il est temporaire.

Déterminez le moment auquel vous êtes le plus réceptif et efficace, par exemple tôt le matin ou le dimanche après-midi. Si vous avez la possibilité de réserver ces plages horaires pour votre projet, le minimum de temps d’apprentissage vous rapportera le maximum de résultats. Essayez de décaler les activités qui, pour vous, relèvent de la routine, à un moment auquel vous serez peut être un peu moins réceptif. Vous obtiendrez quand même des résultats suffisants.  

5 Parler de ses projets dans son entourage

Parlez de vos projets dans votre entourage plus ou moins proche vous aidera à rester motivé et éventuellement à obtenir de l’aide. Lorsque vos proches sont au courant de vos projets, cela crée une pression saine, car l’on va  régulièrement vous demander : « alors, tu en es où ? »

Être au courant aidera aussi vos proches à être plus compréhensifs si vous êtes moins disponibles pendant la période pendant laquelle vous vous formez en autodidacte. Si vous êtes en couple, votre partenaire pourra au quotidien montrer son soutien en vous rappelant gentiment que vous n’êtes pas a votre bureau alors que vous aviez prévu de travailler, mais aussi en vous déchargeant de certaines tâches ménagères et en évitant de vous proposer des distractions alors que vous aviez prévu de travailler.

Un(e) ami(e) que vous voyez de temps en temps vous permettra de donner des nouvelles de votre projet à intervalles plus espacés et de vous rendre compte de vos progrès en mettant des mots dessus.

Parlez-en également à des connaissances qui pourraient vous dépanner si vous coincez dans vos efforts pour vous former en autodidacte. Même si c’est à vous de faire vos recherches et d’effectuer le travail, il est toujours agréable et pratique de pouvoir demander un coup de main à quelqu’un dont c’est le métier ou qui possède déjà les connaissances que vous êtes en train d’acquérir. Ces personnes pourront également vous donner leur avis sur un ouvrage ou une formation et vous guider ainsi dans vos choix.

Les réseaux sociaux peuvent également enrichir votre démarche. Ayez également le réflexe de chercher des vidéos répondant à vos problématiques sur YouTube. Par ailleurs, il y a sans doute un ou plusieurs groupes Facebook dans lesquels vous pourrez obtenir de l’aide. Il suffit de demander ! Essayer de créer un lien personnel avec les membres de ces groupes qui prennent le temps de vous aider et soyez prêts à rendre la pareille. Ce sont autant de bons contacts, même virtuels, qui enrichissent votre carnet d’adresses.  

6 Célébrer son succès et communiquer

Vous avez atteint votre objectif ou réalisé une étape importante de votre parcours de formation en autodidacte ? Prenez le temps de marquer le coup ! Sur le plan personnel, postez une photo de votre certificat fraichement obtenu sur Facebook pour donner à votre entourage l’occasion de vous féliciter. Faites un geste pour remercier les personnes qui vous ont aidé.

Du point de vue professionnel, certaines certifications proposent la possibilité d’imprimer un certificat ou d’ajouter un badge sur votre profil LinkedIn, sur un C.V. en ligne ou sur un site internet personnel, un blog etc. Mettez à jour vos profils sur les réseaux sociaux professionnels. Même si votre nouvelle compétence n’a pas de lien direct avec votre emploi actuel, le simple fait d’acquérir de nouvelles compétences enrichit votre profil. Vous montrez que vous êtes dynamique et que vous ne vous endormez pas sur vos lauriers.

Quand vous choisissez votre formation, privilégiez donc celles permettant d’obtenir un certificat à la clef, comme par exemple les formations de Google pour l’utilisation d’AdWords ou encore la certification InBound Marketing du logiciel Hubspot. Si vous apprenez une langue étrangère, pensez à faire valider vos connaissances en passant un test officiel, reconnu sur le marché du travail.

7 Mettre en pratique vos connaissances

Pour être vraiment à l’aise avec de nouvelles connaissances acquises en autodidacte et pouvoir éventuellement les mettre à profit dans un cadre professionnel, il est très avantageux de les avoir mises en pratique, même à petite échelle dans le cadre d’un projet personnel. Par exemple, il m’est arrivé d’investir 5 euros dans l’outil de gestion des publicités Facebook  pour pousser un article. Évidemment, je n’ai pas obtenu les résultats que l’on peut espérer avec un budget conséquent et une stratégie globale d’entreprise, mais j’ai manié l’outil, exploré les possibilités et les options, et observé des résultats à mon échelle, me permettant de distinguer de bonnes pratiques. Je peux donc en parler avec assurance et transposer cette expérience à d’autres structures et projets.

N’hésitez donc pas à chercher tous les moyens possibles de mettre en pratique vos connaissances, par exemple en créant votre propre blog, en cherchant un tandem pour pratiquer régulièrement une langue étrangère. Pour pratiquer un logiciel de retouche photo ou de création de designs, proposez  bénévolement vos services à des associations, sur des groupes Facebook dédiés ou à vos connaissances. Vous apprenez la photo ? Devenez le photographe officiel de toutes les soirées et réunions de famille.  Avec le temps, vous deviendrez expert sur votre sujet même sans avoir effectué de formation officielle ou avoir obtenu un diplôme en la matière.

Quel est votre projet de formation en autodidacte ? Qu’est ce que vous aimeriez apprendre ? Quelles sont vos astuces pour y arriver ? Quelles difficultés rencontrez-vous ? Partagez en commentaire !

 

Glynnis Mélanie

Diplômée d'un master en droit des affaires, j'ai débuté ma carrière en Allemagne, où j'occupe actuellement un poste de management dans l'e-commerce. Je saisis toutes les occasions de me développer professionnellement, sans délaisser mon goût pour la mode et le style. Mon dressing est un mélange de basiques intemporels, grands classiques du vestiaire professionnel, et de pièces extravagantes à la pointe des dernières tendances.

6 Comments
  1. Etant autodidacte, je ne peux que être d’accord avec ton article ! Mais il arrive un moment où l’autodidacte ne suffit plus lors que l’on a un manque de reconnaissance et la il faut pousser la porte d’organisme plus classique ….. Bisoux

    Personnellement, j’ai commencer à me former à l’intégration web en voulant crée moi meme mon propre design du coup j’ai vadrouiller sur le net, puis ca ne suffisait pas alors j’ai acheter des bouquins ! Attention là dessus d’ailleurs, certains sont souvent bien a coté de la plaque ! Pensez à regarder la date de sortie …. Ca peut paraitre très con mais dans le monde du web tout est très vite obsolète ! Et aujourd’hui, ma soif de connaissance web n’étant toujours pas assouvie, je vais intégrer une formation en espérant apprendre encore plus 😉
    J’espère que mon commentaire t’a été utile 😉

    1. C’est un très bon conseil de regarder la date de sortie des ouvrages que l’on achète ! Surtout qu’ils ne sont pas donnés en géneral donc autant ne pas se planter. Pour acheter des bouquins, j’en prends une grosse pile dans les rayons, puis je m’assois dans un coin et je les regarde de plus près pour faire ma selection. Les explications doivent être compréhensibles, mais quand même me faire progresser, le sommare doit couvrir les points dont j’ai besoin etc. Ca peut durer plusieurs heures avant de trouver les bons! Je te souhaite d’apprendre plein de nouvelles choses dans ta formation!

  2. Merci beaucoup cet article tombe à pic.
    Je suis autant V que K que R ce n est pas facile tout ça lol

    J ai envie d apprendre à développer des sites Web. Il y a pleins de ressources sur le net donc là dessus c est assez facile.

    Puis j aimerai apprendre le métier de coaching. Les écoles coûtent cher mais une astuce prendre le programme de l école et essayer de faire des recherches.

    1. Merci Cindy, et merci pour ton astuce! Bonne idée de faire des recherches à partir du programme des écoles, et pourquoi pas acheter les ouvrages recommandés (ce sera toujours moins cher que les cours). J’ai hate de voir les premiers sites webs programmés par tes soins

Leave a Reply

Your email address will not be published.