Que faire lorsque mon supérieur hiérarchique me rabaisse en public ?

Un rapport conflictuel avec un supérieur hiérarchique direct peut facilement gâcher le quotidien professionnel. Est-il possible d’améliorer la situation en passant par son n+2 ou faut-il plutôt changer de poste, voire d’entreprise ? Ce sont les sujets qui préoccupent Stéphanie (le prénom a été changé). 

« Cela fait plus de 3 ans que je travaille dans un hypermarché en tant que vendeuse de poisson, mais aussi 3 ans que j’ai des soucis avec ma responsable de rayon. Je suis « le vilain petit canard ». À chaque fois que quelques chose ne va pas, c’est moi qui prend. Elle parle avec vulgarité et méchanceté. Il y a d’autres jours où ça va. Je fais des erreurs au travail, que j’assume et dont je m’excuse au près d’elle. Cependant, elle continue à mal parler et crier dans tout le magasin.
Aujourd’hui, j’arrive à un stade où je ne peux plus travailler avec elle. Cette situation au travail impacte mon humeur envers mes amis, ma famille et surtout les clients.
J’ai longtemps attendu avant d’aller voir le directeur pour lui en parler et lui demander s’il y avait une possibilité pour moi de changer de poste.  Je me demandais comment lui annoncer ça ? Comment trouver les bons mots pour qu’il accepte ? Le directeur s’entend bien avec ma chef. Je craignais donc que la situation n’empire si j’allais le voir.
J’ai fini par me lancer. J’ai expliqué l’attitude de ma responsable et j’ai demandé à changer de rayon. Il ne m’a pas dit non, mais juste qu’il n’avait pas de poste disponible en ce moment. Il a été plutôt compréhensif et propose une discussion à trois avec ma chef. Je ne suis pas sûre que cela améliorera ma situation. Je ne peux pas démissionner, je n’ai pas envie de me retrouver sans emploi.
Qu’en pensez-vous ?

conseils carrière personnalisés deadlines dresses blog

Bonjour Stéphanie,

Merci de m’avoir exposé votre situation. Bravo pour votre endurance jusqu’à présent.

Le fait que vous commettiez des erreurs au travail ne justifie en aucun cas que votre supérieure s’adresse à vous avec vulgarité et méchanceté. Il est même probable que ce comportement n’engendre chez vous un état de stress qui vous pousse à commettre encore plus d’erreurs.

Avez-vous une idée des raisons pour lesquelles votre chef de rayon semble vous avoir prise en grippe? Observez-vous le même comportement de sa part envers d’autres collègues ? Après vous avoir parlé sur un ton déplacé, est-il déjà arrivé à votre supérieure de s’excuser ? Autrement dit, éprouve t-elle des remords ou au contraire est-elle persuadée d’être dans son bon droit ? Certaines personnes ont du mal à maîtriser leurs émotions ou ne possèdent pas toutes les qualités humaines nécessaires pour être manager. Il faut en avoir conscience et savoir se protéger.

Vous sentez-vous assez forte pour affronter votre supérieure hiérarchique ? La prochaine fois que votre responsable vous criera dessus après que vous ayez commis une erreur, essayez de réagir différemment. Restez professionnelle, mais n’acceptez pas l’humiliation. Ne vous confondez pas en excuses, mais essayez plutôt “ je vais réparer cette erreur immédiatement. » Si vous êtes seule avec votre responsable à ce moment là, vous pouvez ajouter « Je vous prie cependant de me parler avec respect et de cesser de crier.” Essayez de la fixer droit dans les yeux et de rester calme, même si votre cœur bat à 100 à l’heure. Cependant, si d’autres personnes sont présentes, attendez un moment plus propice. Si vous faites perdre la face à votre responsable en public, les choses ne feront qu’empirer ensuite. Demandez à votre responsable de discuter en privé. Faites lui savoir que vous êtes prête à accepter la critique, mais que vous voulez être traitée avec respect. 

Quoi qu’il en soit, il sera difficile de la faire changer de comportement à long terme, étant donné que la situation dure depuis 3 ans. La “fuite” dans un autre rayon semble être une réaction logique et saine.

Vous avez été très courageuse en allant voir votre directeur pour lui parler de ce problème. Je comprends votre appréhension quant au fait d’avoir une discussion à trois. Je vous le déconseille également, car même si cela peut sembler une bonne idée en théorie, cela vous desservira car vous êtes tout en bout de la chaîne. La discussion à trois ne fonctionne que lorsque deux personnes du même niveau hiérarchique ne s’entendent pas. Une personne du niveau supérieur peut alors tenter de les concilier. Dans votre cas, vous n’êtes pas en position de force.  Votre responsable pourrait tout à fait se montrer compréhensive et coopérative durant la discussion, mais ensuite « se venger » en étant d’autant plus désagréable à votre égard dès que votre n+2 aura le dos tourné.

Je vous encourage à long terme à trouver un autre emploi, dans un autre hypermarché. Pouvez-vous passer par la centrale pour demander une autre affectation, ou simplement poser une candidature auprès d’une autre chaîne de d’hypermarchés ? Même si c’est fatiguant, vous pouvez chercher un autre emploi tout en étant en poste.

Gardez la tête haute !

Comment aborder une entretien avec son n+2 en cas de conflit avec un supérieur hiérarchique direct ?

Si vous avez déjà pris la décision de changer de poste le plus vite possible pour fuir une situation toxique avec votre n+1, faire appel au n+2 ou aux ressources humaines peut être une bonne solution. La manière d’aborder l’entretien est déterminante quant à vos chances de succès.

Vous pouvez choisir, comme Stéphanie, de parler ouvertement du problème. Cela place votre n+2 dans une situation délicate. Il n’entend qu’un seul son de cloche, et ne voudra pas prendre parti. S’il propose un entretien à trois, ce dernier pourrait vous desservir. Si vous êtes la seule à avoir un problème avec un responsable, mais que vos autres collègues sont satisfaits ou n’osent pas se plaindre, votre n+2 pourrait commencer à penser que le problème vient de vous.

L’alternative est d’aborder l’entretien d’une autre manière. Lorsque vous irez voir votre n+2, veillez à ne surtout pas critiquer votre supérieur direct auprès de lui. Essayez de justifier votre envie de changement par d’autres raisons objectives et si possible avantageuses pour l’entreprise. Expliquez-lui que vous souhaitez évoluer ou diversifier, ce qui est plausible après un laps de temps relativement long à un même poste. Vous seriez sans doute plus rapide et plus efficace dans un autre rayon/service/département, car vous disposez de telle et telle compétence vous permettant d’atteindre tel et tel objectif. Indiquez que vous seriez prête à suivre une formation supplémentaire si nécessaire, ou alors indiquez que vous vous formez déjà en autodidacte pour prouver votre motivation.

Si vous avez le sentiment que votre n+2 est déjà du côté de votre n+1, la situation est mal engagée.  Il est notamment possible que votre n+1 ait fait des critiques à votre sujet et au sujet de votre travail auprès du n+2, ce qui ne le met pas dans de bonnes dispositions pour accéder à vos souhaits d’évolution. Dans ce cas, investissez plutôt votre temps libre et votre énergie dans la recherche d’un nouvel emploi, dans un environnement de travail sain.

Votre question carrière

Parlez-moi des thèmes qui vous préoccupent en lien avec votre vie professionnelle et votre carrière. Je vous réponds personnellement par mail. Avec votre accord, je publie le contenu sur le blog de manière anonyme pour aider d’autres lectrices dans une situation similaire.
info@deadlines-dresses.com
Glynnis Mélanie

Diplômée d'un master en droit des affaires, j'ai débuté ma carrière en Allemagne, où j'occupe actuellement un poste de management dans l'e-commerce. Je saisis toutes les occasions de me développer professionnellement, sans délaisser mon goût pour la mode et le style. Mon dressing est un mélange de basiques intemporels, grands classiques du vestiaire professionnel, et de pièces extravagantes à la pointe des dernières tendances.

1 Comment
  1. Très intéressant … je n’avais pas penser qu’une réunion à 3 pourrait jouer en notre défaveur. Surtout si comme tu le dis nous ne sommes pas sur le même niveau hiérarchique … J’en prends bonne note … au cas ou …
    J’encourage vivement Stéphanie à passer par la centrale ou de changer d’enseigne. Tu l’as également dit, ce type de comportement ne change malheureusement pas du jour au lendemain, sauf si un déclic personnel se produit auprès de cette personne …

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.