Changer de carrière : conseils pratiques

Vous vous êtes décidé(e) pour une filière ou un métier relativement tôt et après quelques années de pratique professionnelle, vous ressentez le besoin de changer de carrière ? Voici mes astuces pour déterminer le travail et l’environnement qui vous correspondent et opérer le changement de carrière en douceur.

changer de carrière _ Photo by Luca Bravo on Unsplash

Vous connaissez le problème : le système scolaire encourage à se décider pour une carrière relativement tôt, à une époque où l’on ne se connait pas très bien soi même et où l’on n’a pas encore eu l’occasion de découvrir et d’explorer tous ses talents. Pression sociale, éducation, milieu d’origine : on se décide pour une voie et l’on y reste. Mais après quelques années d’expérience, de plus en plus de salariés s’aperçoivent que leur job ne leur plait ou ne leur convient plus. A une époque où l’on ne travaille plus uniquement pour gagner sa vie, mais aussi pour s’épanouir, et où l’entreprenariat est plus à l’honneur que jamais, il n’est pas rare de changer de métier en cours de route. Mais comment faire un choix plus éclairé qu’au lycée ? Comment amorcer le changement si vous êtes actuellement déja en poste ?

Comprendre où ca coince : les motivations du changement de carrière

Changer de métier ou de contexte ?

Changer de carrière, ce n’est pas forcément passer du salariat à l’entreprenariat. Vous pouvez aussi changer de structure : quitter un grand groupe pour travailler dans une PME ou une start-up, ou l’inverse. Ou alors vous pouvez changer de métier, en passant de la technique à la vente ou de la vente au marketing. Enfin, les conditions d’exercice de votre métier peuvent changer, en passant par exemple de la vente en magasin à la vente en ligne.

Qu’est-ce qui vous dérange vraiment ?

À la base, il faut analyser votre situation actuelle pour déterminer quels facteurs sont la cause réelle de l’insatisfaction.  Écoutez ce que vous disent vos proches. Rappelez-vous de ce que vous aimiez faire quand vous étiez enfant ; les premières années de votre vie déterminent le cœur de votre personnalité, indépendamment de ce qui a pu la modeler par la suite.  Soyez honnête sur ce qui vous plait ou vous dérange dans votre job actuel et dans les précédents, ainsi que sur vos compétences et talents. Vous pouvez vous faire aider par un coach à cette étape. 

Que révèlent vos passe-temps ?

La façon dont vous choisissez d’occuper votre temps libre donne également un indice sur ce qui vous motive et vous permet de vous épanouir. Grâce à vos loisirs, vous en apprenez plus sur votre personnalité. Faites-vous partie d’une association ? Aimez-vous être au contact de beaucoup de gens ? C’est peut-être ce qui vous manque si votre métier n’implique pas de contact client ou peu d’interaction avec d’autres collègues.  

Avez vous des opportunités d’évolution en interne ?

À cette étape, si vous êtes actuellement en poste, ne négligez pas les opportunités en interne : si vos chefs sont ouverts et que la structure dans laquelle vous travaillez le permet, il est parfois possible de changer de carrière ou de  métier en restant dans la même entreprise. Cela présente l’avantage de réduire le risque : vous connaissez le produit, l’environnement, les collègues, et vous pouvez vous concentrer sur vos nouvelles responsabilités.

Le risque est également diminué du côté de l’employeur : il connait votre maniére de travailler, vos accomplissements, vos points forts et vos axes de progression. C’est donc plus facile de vous comfier de nouvelles responsabilités qui ne correspondent pas forcément à votre formation initiale. La plupart du temps, vous n’aurez même pas à effectuer de nouvelle période d’essai.

Si vous ne disposez pas d’opportunités en interne, il faut passer à l’étape suivante : trouver votre place sur le marché de l’emploi. 

Dégager du temps pour travailler à votre changement de carrière

Le processus de changement de carrière demande de l’énergie et du temps, ainsi que de la disponibilité mentale. La réflexion nécessaire pour déterminer le poste qui vous conviendrait, la période de recherche, la rédaction et le suivi de vos candidatures vont vous demander de mobiliser des ressources. Si vous êtes actuellement en poste, il sera sans doute difficile de tout mener de front. Pourquoi ne pas prendre quelques jours de congé pour réfléchir à votre projet au calme et entamer les démarches nécessaires (mise à jour du CV, mise en place des alertes de recherche etc.) ? La période creuse estivale s’y prête tout particulièrement. Il sera ensuite plus simple de faire le suivi en parallèle d’une activité professionnelle à plein temps.

Réservez une plage horaire pendant les week-ends, par exemple tôt le matin quand votre famille et vos amis dorment encore et que vous n’êtes pas distrait ou tenté de faire autre chose. Mais n’utilisez pas tous vos jours de congé : vous aurez peut-être bientôt besoin de prendre quelques jours pour passer des entretiens. Et ne renoncez pas non plus à tous vos loisirs : il faut conserver un équilibre pour pouvoir vous présenter sous votre meilleur jour à de nouveaux employeurs potentiels.

Savoir quoi chercher : placer son poste idéal dans le contexte du marché de l’emploi

Vous avez maintenant une idée précise de ce que vous voulez et de ce que vous ne voulez pas. Si vous rêvez d’un changement de structure (travailler dans une entreprise plus grande ou plus petite) mais que vous restez dans le même métier, la recherche ne devrait pas être trop compliquée. Vous pouvez vous reposer sur votre expérience et votre diplôme. Il suffit d’attendre la bonne offre et de saisir la balle au bond.

Si vous souhaitez créer votre entreprise, les problématiques sont différentes. Vous allez probablement vous renseigner sur l’entreprenariat et travailler sur votre projet jusqu’à ce qu’il vous permette de quitter votre emploi.

Mettre un nom sur le job de vos rêves

changer de carrièreIl existe un cas de figure un peu plus complexe : vous savez quels sont vos talents et aptitudes, mais la somme de ceux-ci ne constitue pas un métier prédéfini pour lequel des postes sont ouverts. Vous n’avez aucune idée du genre de jobs auquel vous devriez postuler. C’est d’autant plus souvent le cas si vous souhaitez exercer un autre métier que celui pour lequel vous possédez un diplôme et de l’expérience professionnelle. Peut-être avez-vous identifié un intitulé de poste qui semble correspondre à votre cahier des charges, mais en réalité, vous ne connaissez pas vraiment la réalité du poste au quotidien et vous n’êtes pas sur qu’un tel poste comblera vos attentes. Que faire ? Voici quelques idées :

  • Mettre en place des alertes sur les portails de recherche d’emploi avec des termes de recherche très larges, par exemple une branche, une langue que vous maitrisez, une compétence que vous jugez essentielle. Il arrive que des entreprises nomment leurs postes autrement que dans le jargon habituel ou alors publient des postes atypiques qui pourraient parfaitement correspondre à votre profil.
  • Lire beaucoup d’offres d’emploi, même pour des postes paraîssant éloignés du vôtre et déterminer si les descriptifs des taches et qualités recherchées pour le poste vous parlent. Les termes utilisés dans ces offres peuvent constituer des mots-clefs et termes de recherche auxquels vous n’aviez pas pensé, pour la mise en place de nouvelles alertes. Vous pourrez reprendre certaines formulations dans vos lettres de motivation.
  • Si vous souhaitez travailler dans une branche en particulier, lisez toutes les offres d’emploi des plus grosses entreprises dans cette branche, même celles qui ne correspondent pas à vos qualifications. Vous déterminerez ainsi quels profils sont recherchés, et quelles compétences supplémentaires vous devriez acquérir pour faire atterrir votre CV dans la short-list des recruteurs.
  • Rédigez une lettre de motivation pour le poste de vos rêves : ce que vous aimeriez faire et pourquoi, ce qui vous qualifie pour ces tâches au vu de votre formation et de vos expériences, et la manière dont votre personnalité s’adapterait à de telles responsabilités dans la structure choisie. Restez très simple et concret, sans le jargon du candidat parfait. Idéalement, cette lettre devrait pouvoir convenir pour candidater à 90% des annonces qui vous intéresseront. Si ce n’est pas le cas, demandez-vous si le poste auquel vous vous apprêtez à postuler vous convient vraiment. Cette lettre est également une bonne base pour des candidatures spontanées dans les entreprises qui vous intéressent.

Impliquer ses proches et tenir compte d’eux

Vous l’avez compris, changer de carrière est un processus qui peut s’étirer sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ainsi vos proches peuvent s’habituer à l’idée et suivre le cours de vos progrès. Ils seront sans doute rassurés de voir que vous ne prenez pas de décision hâtive. Par ailleurs, si vous êtes en couple ou que vous avez une famille à charge, prenez en compte les besoins et envies de vos proches dans votre stratégie de changement de carrière.

Passer à l’action : la dernière ligne droite pour changer de carrière

Persévérance et flexibilité

Une fois que vous avez trouvé des offres d’emploi qui vous motivent, passez à l’action. Lorsque vous enverrez vos premières candidatures, attendez-vous à ne pas voir vos démarches immédiatement couronnées de succès. Persévérez et faites une analyse de chaque étape, puis corrigez si besoin votre stratégie. Par exemple, si vous essuyez un refus motivé par le fait qu’il vous manque une certaine compétence, mais que vous pensez posséder cette dernière, réfléchissez à la manière de mieux la mettre en avant dans votre CV ou lors de vos prochains entretiens. De manière générale, passer plusieurs entretiens va vous aguerrir et vous serez de plus en plus convaincant(e).

Faire jouer les réseaux sociaux

En parallèle, vous pouvez contacter des personnes qui exercent les fonctions que vous visez sur Linkedin, Viadeo ou autres réseaux sociaux professionnels, pour voir si la réalité du poste correspond bien à ce que vous imaginez. Vous aurez une idée plus précise des aptitudes nécessaires pour obtenir ce type de poste et y exceller. Mais ne vous laissez surtout pas décourager par ceux qui vous diront que c’est impossible d’y arriver sans avoir fait telle ou telle formation ou sans avoir tant d’années d’expérience. Si vous avez fait une analyse honnête de vos capacités et du marché de l’emploi, continuez à croire en votre projet.

Enrichir son profil en se formant en autodidacte

Cela ne vous empêche pas de vous former en parallèle, en autodidacte, en suivant une formation en ligne ou en étudiant un ouvrage. Trouvez un projet concret qui vous permettra de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises en attendant de le faire dans le cadre de votre nouvel emploi.

Si vous voulez vraiment changer de carrière, faites le premier pas dès aujourd’hui, mais soyez patient(e). Ne vous mettez pas inutilement la pression. Lorsque la bonne opportunité se présentera, vous saurez la reconnaitre, et le changement vous paraîtra naturel.  Dans ce cas, félicitations, n’hésitez plus, sautez le pas !

Glynnis Mélanie

Diplômée d'un master en droit des affaires, j'ai débuté ma carrière en Allemagne, où j'occupe actuellement un poste de management dans l'e-commerce. Je saisis toutes les occasions de me développer professionnellement, sans délaisser mon goût pour la mode et le style. Mon dressing est un mélange de basiques intemporels, grands classiques du vestiaire professionnel, et de pièces extravagantes à la pointe des dernières tendances.

10 Comments
  1. Hey mais c’est tout moi ça !
    Un bilan de compétences en 2014. Mon blog pour la partie communication qui fait partie intégrante de ma personnalité.
    Un congé CIF en 2015/2016 et ENFIN un nouveau travail : acheteuse, dès ce lundi suite à ma formation !
    Voilà mon parcours alors que certains/certaines pessimistes m’avaient dit, mais arrête c’est une perte de temps.
    3 ans et demi pour me trouver, mais je ne regrette pas, au contraire !

    1. Wow, quel parcours ! Félicitations et beaucoup de succès dans ton nouveau job ! J’ai hâte d’en discuter avec toi de vive voix lors de mon prochain passage sur Paris !

Leave a Reply

Your email address will not be published.